Gestionnaire de trésorerie junior

Dernière modification de la page : 12/06/2012 à 14:41
  • Imprimer
  • Envoyer

Le gestionnaire de trésorerie a pour missions de maîtriser les flux financiers et assurer la solvabilité de l'entreprise dans le respect des engagements ; c'est-à-dire faire face aux échéances, tout en maintenant le solde de trésorerie au minimum.

 

Autres intitulés du poste :

  • Assistant trésorerie
  • Collaborateur service financier
  • Collaborateur trésorerie
  • Trésorier
  • Cadre financier
  • Gestionnaire actif-passif (dans les banques ou les sociétés d'assurances)
 

Pour en savoir plus sur la fonction Finance, trésorerie

Les activités du jeune diplômé gestionnaire de trésorerie concernent à la fois la gestion, le contrôle et l'analyse des flux, le suivi des relations avec les organismes financiers et l'analyse de l'environnement économique de l'entreprise.

 

Gestion, contrôle et analyse des flux

  • Avec l'aide d'un logiciel de trésorerie, le gestionnaire de trésorerie gère le reporting. Il analyse les besoins de trésorerie (besoin de financement à court terme) et élabore des prévisions de budget de trésorerie. Il négocie les conditions de financement, gère les excédents, les découverts, les disponibilités de l'entreprise. Il assure la tenue de la gestion de la trésorerie au quotidien (placements, emprunts, gestion de positions... ), en euros et/ou en devises. Il fait des comparaisons avec les états de la comptabilité et explique les écarts enregistrés.

 

Relations avec les organismes financiers

  • Il suit les statistiques bancaires, contrôle les écritures ainsi que le coût de la relation bancaire. Le jeune diplômé peut, à terme, mener les négociations avec les organismes financiers.

 

Analyse de l'environnement économique de l'entreprise

  • Il analyse les charges et résultats financiers et aide au repérage des partenaires ou des placements financiers les plus intéressants pour l'entreprise ainsi que des fournisseurs ou clients à risque (notamment en effectuant des recherches sur leur solvabilité). Il fait de la veille informative en analysant l'environnement économique et financier tant aux niveaux national qu'international.

 

Les activités éventuelles

 

  • Réalise divers travaux comptables et administratifs.
  • Effectue le suivi des pouvoirs sur les différents comptes bancaires de l'entreprise.
  • Participe à la mise en place d'outils de gestion prévisionnelle.
  • Aide à l'élaboration des prévisions de trésorerie.
  • Propose le développement d'opérations financières ou d'investissements.

Il met en œuvre des outils de gestion appropriés à la fois pour optimiser la rentabilité financière de l'entreprise et pour prévenir les risques liés aux opérations de trésorerie. Cette mise en œuvre suppose une bonne connaissance du fonctionnement interne de l'entreprise et de sa stratégie, ainsi qu'une vision de son environnement économique.

Les qualités

  • Rigueur, organisation et méthode pour la gestion et le contrôle au quotidien des flux de trésorerie et pour organiser un réseau d'informations.
  • Analyse et synthèse pour faire de la veille et effectuer les repérages qui permettront de valoriser les liquidités et de limiter les risques.
  • Facultés d'intuition et d'adaptation pour anticiper et réagir rapidement aux évolutions financières.

 

Les connaissances bureautiques et informatiques

L'automatisation des données implique la maîtrise des logiciels de gestion de trésorerie, des tableurs et des outils de gestion de bases de données. Dans les banques et les sociétés d'assurances, la maîtrise des outils de modélisation et des outils statistiques est indispensable.

 

Les langues étrangères

L'anglais courant est requis. La maîtrise d'une 2e langue est souvent exigée.

Les diplômes

Ces postes s'adressent généralement à des diplômés issus d'une formation supérieure en finance Bac +4, notamment MSG (Maîtrise des Sciences de Gestion) ou Bac +5 (master professionnel en économie ou finance), à des diplômés d'écoles de commerce ou encore à des jeunes diplômés issus de l'IEP (Institut des Études Politiques), option finance.S'agissant de métiers techniques, les postes de gestionnaire actif-passif peuvent également concerner des statisticiens.Des connaissances comptables sont souvent demandées ; être titulaire du DECF ou DESCF constitue un atout supplémentaire.

 

Les stages

Les stages en entreprise sont considérés comme "un élément essentiel du CV". Leur durée doit avoir permis de développer un domaine de compétences et d'être mieux armé pour choisir son poste (et être choisi). Le choix du stage doit être mûrement réfléchi.

Ce métier existe dans les entreprises de taille importante, quel que soit le secteur d'activité. Le rôle du jeune diplômé consiste surtout à gérer, contrôler et analyser de l'information pour connaître aussi finement que possible l'évolution de trésorerie. Le gestionnaire de trésorerie peut ainsi prendre les décisions qui s'imposent pour limiter les risques, équilibrer les soldes et optimiser les surplus de trésorerie (budget prévisionnel). Le cas échéant, il gère l'information relative aux flux financiers entre les différents établissements de l'entreprise.On trouve également ce type de poste dans les sociétés de conseils. Dans ce cas, la fonction est la même que celle qui existe en entreprise, sauf qu'elle est exercée au profit de clients.

Dans les organismes financiers (notamment dans les banques et, dans une moindre mesure, dans les sociétés d'assurances), la gestion de trésorerie se décline également sous une forme nouvelle, à savoir la gestion actif/passif. Le jeune diplômé joue, dans ce cas, un rôle de conseil.Une analyse technique du bilan, fondée sur l'élaboration de modèles financiers, lui permet de donner des éléments destinés à éclairer les gestionnaires et les commerciaux dans la réalisation de placements ou pour le lancement de nouveaux produits.

  • Direction administrative et financière
  • Direction financière
  • Responsable du service trésorerie
  • Direction comptable
  • Direction contrôle de gestion

À l'intérieur de l'entreprise :

  • Service comptable
  • Service contrôle de gestion
  • Différents établissements (centres de profit)

 

À l'extérieur de l'entreprise :

  • Banques
  • Clients de l'entreprise
  • Organismes financiers
  • Salles de marché

Du fait de la spécificité de leurs missions, les gestionnaires de trésorerie peuvent soit s'orienter vers la même fonction dans une structure plus importante, soit se diriger vers des métiers proches, mais aussi très spécialisés, tels que trésorier international, responsable crédit client ou crédit manager.

Ils peuvent encore opter pour les métiers de la finance : adjoint de directeur financier, cadre financier spécialisé, auditeur (interne) ou se diriger vers les salles de marchés.Enfin, le contrôle de gestion reste une voie possible même si elle est moins fréquente.

 

Les postes les plus fréquents après une expérience de gestionnaire de trésorerie junior :

  • Contrôleur de gestion
  • Auditeur spécialisé
  • Cadre financier
  • Adjoint de directeur financier
  • Trésorier
  • Gestionnaire de trésorerie internationale
  • Responsable crédit client