Consultant fonctionnel

Dernière modification de la page : 16/07/2014 à 11:53
  • Imprimer
  • Envoyer

Véritable interface entre la technique et le métier, le consultant fonctionnel accompagne son client dans son processus de modernisation et de développement technologique.

 

Autres intitulés

  • Consultant assistance à maîtrise d'ouvrage
  • Analyste fonctionnel
  • Consultant en organisation
  • Consultant SI
  • Architecte fonctionnel/urbaniste fonctionnel

Phase préparatoire (audit fonctionnel et organisationnel)

  • Déterminer les interlocuteurs et les acteurs clés du projet.
  • Auditer les processus concernés (interviews complémentaires, cartographie des processus, analyse des flux...).
  • Étudier les solutions logicielles et/ou applicatives existantes.
  • Mesurer les contraintes organisationnelles et technologiques de la société.
  • Définir les impacts et les risques sur le fonctionnement global de l'entreprise.
  • Évaluer les opportunités de faisabilité opérationnelle du projet.
  • Préconiser les améliorations en termes de processus et/ou de solutions progicielles.

 

Participer à la rédaction du cahier des charges et à la sélection des prestataires

  • Fixer le périmètre et les objectifs du projet (valeur ajoutée, planning, enveloppe budgétaire...).
  • Recueillir et analyser les besoins fonctionnels auprès des départements " métier " concernés.
  • Rédaction des spécifications fonctionnelles et du cahier des charges.
  • Consultation des prestataires ayant répondu aux appels d'offre.
  • Comparer et analyser les différentes solutions du marché.
  • Sélectionner le ou les prestataire(s) et la solution logicielle.
  • Participer à la formalisation du contrat et des plans d'assurance qualité.

 

Support à la mise en œuvre du projet

  • Mettre en place les structures du projet et les règles de fonctionnement (plans de formation, définition des méthodologies et des outils de pilotage...).
  • Réaliser les arbitrages et piloter l'avancement des travaux (choix des indicateurs, définition des étapes intermédiaires des projets...).
  • Allouer et suivre l'affectation des ressources (répartition des charges, définition des objectifs individuels et/ou collectifs...).
  • Superviser la mise en œuvre, le paramétrage et l'interfaçage du progiciel.
  • Communiquer sur l'état d'avancement du projet auprès de la maîtrise d'ouvrage et des utilisateurs.

 

Test et recette fonctionnelle

  • Définir les plans de test, les scenarii et les jeux d'essai.
  • Effectuer les tests pour chacune des solutions applicatives et/ou logicielles.
  • Identifier les erreurs et dysfonctionnements.
  • Établir les plans de correction et d'amélioration avant la mise en production.
  • Rédiger le rapport d'anomalies.

 

Validation et mise en production

  • Vérifier la conformité de l'ouvrage par rapport à la demande formulée par la maîtrise d'ouvrage durant les phases de spécifications.
  • Rédiger les référentiels et les documentations orientés utilisateurs.

N.B. : Les étapes de validation peuvent être nombreuses suivant les projets. Cette étape est particulièrement stratégique, car elle va permettre de définir de manière contractuelle les délais et les conditions de garantie.

 

Conduite du changement et formation des utilisateurs

L'intégration d'un nouvel outil dans l'entreprise implique généralement des changements dans le mode de fonctionnement et les habitudes de travail des salariés. Cette étape implique de prendre en compte la dimension humaine, au travers de la mise en place d'une démarche de participation, de communication et de formation et/ou coaching, autour des nouveaux modes de fonctionnement.

 

Activités éventuelles

 

Refonte des processus métier

Selon la complexité organisationnelle et les contraintes du projet, le consultant fonctionnel peut prendre une casquette de consultant en organisation et participer à l'optimisation, voire à la refonte de certains processus métier, pour préserver la cohérence de l'ensemble.

 

Rédaction de spécifications techniques

En fonction de son domaine de compétences technologiques, le consultant fonctionnel peut être conduit à rédiger ou à valider les spécifications techniques, avec l'appui en aval d'un consultant technique ou d'un architecte.

 

Gestion/coordination de projet

Le consultant fonctionnel peut être conduit à encadrer directement des équipes techniques, dans le cadre de la mise en œuvre de nouvelles solutions technologiques et/ou applicatives.

 

Réponse aux appels d'offre

Certains cabinets de conseil peuvent proposer à leurs consultants fonctionnels d'intervenir sur les phases d'avant-vente et/ou de propositions commerciales, et plus spécifiquement sur les phases de qualification du besoin, d'étude d'opportunité et de présentation de la solution auprès du client final.

 

Variabilité des activités

 

La nature des projets du consultant fonctionnel peut varier selon le contexte d'intervention, à savoir :

  • projets en régie (ou délégation chez le client) : certains projets spécifiques imposent au consultant fonctionnel une présence à temps plein dans les locaux de son client pour répondre à un besoin spécifique pouvant évoluer avec ses contraintes organisationnelles. Son intervention est reconduite (sauf cas particulier) tous les 6 mois, néanmoins le consultant peut exprimer son souhait d'intégrer un nouveau projet.
  • projets au forfait : le consultant fonctionnel est amené à intervenir sur un projet avec une équipe pluridisciplinaire. Ce type de projet lui permet d'avoir une meilleure visibilité sur la durée de son intervention.

Jeune cadre : de 35 à 40.000 euros

Cadre confirmé : de 40 à 55.000 euros

Manager : au-dessus de 55.000 euros.

Des compétences techniques. Le consultant fonctionnel possède une bonne culture technologique couplée à une vision globale de l'ingénierie des processus et des solutions applicatives et / ou logicielles. Pointu sur les fonctionnalités et les spécificités du métier et du système d'information de l'entreprise, il distingue parfaitement les différents secteurs d'activité (banque, médias, administration...) et les différentes fonctions sur lesquelles il est susceptible d'agir (finance, relation clients, logistique...). Bon gestionnaire de projet, c'est également un modélisateur efficace (UML, Merise). La maîtrise de l'anglais est indispensable pour les missions internationales.

 

Des qualités personnelles. Le consultant fonctionnel possède l'autonomie et la curiosité d'esprit nécessaires pour être force de propositions et pour anticiper les dérives fonctionnelles du projet. Sa hauteur de vue, son esprit d'analyse et de synthèse lui permettent d'aller à l'essentiel et de déterminer les besoins et les objectifs prioritaires. Pourvu d'un bon relationnel et de bonnes qualités d'écoute, il intègre l'ensemble des besoins des utilisateurs et évite d'élaborer des solutions inadaptées. Il sait se fondre au sein des équipes de son client, en intégrer rapidement les contraintes opérationnelles et rassurer les utilisateurs tout au long du projet par ses réelles qualités pédagogiques. Cette dernière qualité s'illustre particulièrement lors des phases de conduite du changement.

Diplômes

  • École supérieure de commerce ou diplôme bac+4/5 en gestion.
  • École d'ingénieurs (informatique, télécoms, généraliste).
  • Mastères spécialisés (grandes écoles d'ingénieur ou grandes écoles de commerce).

N.B. : Il existe aujourd'hui un grand nombre de mastères spécialisés permettant aux consultants d'acquérir une vision technico-fonctionnelle des systèmes d'information. Cette double compétence est particulièrement appréciée dans le monde du service (SSII, cabinets de conseil...) et dans les grands groupes internationaux.

Expérience

Au moins 3 ans d'expérience professionnelle, soit en tant que consultant, soit dans un métier qui lui a permis d'acquérir une véritable expertise métier.

Postes précédents

  • Chef de projet technique
  • Chef de produit technique
  • Chef de projet
  • Ingénieur avant-vente

  • Cabinets de conseil : cette fonction est particulièrement représentée au sein des cabinets de conseil en organisation et/ou en système d'information
  • SSII : certains intégrateurs disposent d'un pôle conseil et assurent les fonctions d'assistance à maîtrise d'ouvrage auprès de leurs clients
  • Éditeurs de progiciels intégrés dotés d'une équipe d'experts fonctionnels, autour d'une solution et d'une ligne de produits spécifiques
  • Entreprises utilisatrices : majoritairement celles ayant un département ou un pôle conseil dédié (ex : banque, industrie, énergie, service...)

  • Directeur des études
  • Directeur des systèmes d'information
  • Responsable informatique
  • Directeur technique
  • Directeur de département Conseil
  • Directeur de projet
  • Manager (dans le conseil)
  • Responsable de domaine

  • Maîtrise d'œuvre : direction de projet, chef de projet, consultant technique, architecte technique, ingénieur d'étude
  • Maîtrise d'ouvrage : le consultant fonctionnel doit avoir une relation privilégiée avec les directions opérationnelles de l'entreprise (finances, achats, logistique, marketing, commerciale...)

  • Directeur d'un département Conseil
  • Chef de projet/directeur de projet (selon l'expérience du consultant)
  • Architecte/urbaniste fonctionnel
  • Responsable de domaine

" Il est très enrichissant de travailler sur des projets internationaux ! "

Patrice Thoquet, consultant fonctionnel en Système d'information au sein de la société de conseil en management et technologie BearingPoint à Paris.